« Aujourd’hui, la question n’est pas de savoir si nous souhaitons réduire notre empreinte écologique, mais plutôt de savoir comment nous allons traduire notre engagement en actions concrètes. »

- Sharif Nehal Rahman, Bangladesh Liaison Office Sustainability Officer

Empreinte carbone

En 2022, nous avons travaillé avec des partenaires externes dans le but de mesurer nos émissions de carbone tout au long de notre chaîne d’approvisionnement.

Notre approche s’est basée sur la norme de comptabilisation du GHG Protocol largement acceptée ainsi que sur la méthode Bilan Carbone®. Nous avons calculé l’ensemble des émissions de carbone à chaque étape, de la récolte de la matière première à la production de la matière recyclée, sans oublier la confection des produits, la décoration par nos revendeurs officiels, l’utilisation du produit et sa fin de vie.

Nous avons pu récolter des données réelles pour la plupart des étapes. Pour les autres, comme la récolte du coton, l’utilisation par le consommateur final et la fin de vie, nous nous sommes appuyés sur les données de référence de l’Agence de la transition écologique (ADEME) et d’autres organisations.

Les émissions de CO2 totales de 2021 se sont élevées à 90 300 tonnes, dont moins de 1 % étaient des émissions de scope 1 et 2. Les 99 % restantes étaient des émissions de scope 3. * Ces résultats vont nous permettre d’établir un plan d’action détaillé pour réduire et compenser nos émissions de carbone.
* Les émissions de scope 1 sont les émissions directes émanant de sources détenues ou contrôlées. Les émissions de scope 2 sont les émissions indirectes émanant de l’électricité, la vapeur, le chauffage et le refroidissement achetés et consommés par nos soins. Les émissions de scope 3 englobent toutes les autres émissions indirectes générées tout au long de notre chaîne de valeur.

EAU

En 2022, nous avons travaillé avec des partenaires externes dans le but de mesurer nos émissions de carbone tout au long de notre chaîne d’approvisionnement.

Notre approche s’est basée sur la norme de comptabilisation du GHG Protocol largement acceptée ainsi que sur la méthode Bilan Carbone®. Nous avons calculé l’ensemble des émissions de carbone à chaque étape, de la récolte de la matière première à la production de la matière recyclée, sans oublier la confection des produits, la décoration par nos revendeurs officiels, l’utilisation du produit et sa fin de vie.

Nous avons pu récolter des données réelles pour la plupart des étapes. Pour les autres, comme la récolte du coton, l’utilisation par le consommateur final et la fin de vie, nous nous sommes appuyés sur les données de référence de l’Agence de la transition écologique (ADEME) et d’autres organisations.

Les émissions de CO2 totales de 2021 se sont élevées à 90 300 tonnes, dont moins de 1 % étaient des émissions de scope 1 et 2. Les 99 % restantes étaient des émissions de scope 3.* Ces résultats vont nous permettre d’établir un plan d’action détaillé pour réduire et compenser nos émissions de carbone.
* Pour garantir la sécurité des eaux usées traitées, des tests sont réalisés sur place et dans des laboratoires publics afin de déterminer leur pH, leur taux d’OD, la DBO, la DCO et le TDS.
pH : le pH est une échelle utilisée pour spécifier l’acidité ou la basicité d’une solution aqueuse.
OD : l’oxygène dissous (OD) est la quantité d’oxygène gazeux (O2) dissous dans l’eau.
DBO : la demande biochimique en oxygène (DBO) est la quantité d’oxygène consommée par les bactéries lors de la décomposition de la matière organique dans des conditions aérobies.
DCO : la demande chimique en oxygène (DCO) est la quantité d’oxygène nécessaire à l’oxydation chimique de la matière organique totale dans l’eau.
TDS : le total des solides dissous représente la concentration totale des substances dissoutes dans l’eau. Le TDS se constitue de sels inorganiques, ainsi que d’une petite quantité de matière organique.


Vous pourriez aussi être intéressé par


Chargement en cours
Chargement en cours