Covid-19 update: more info here

‘Made in Bangladesh’ et durable

lundi 1 octobre 2018

A la rencontre des usines

‘Evidemment’, nous répond Bruno, notre Mr Sustainability! ‘Aujourd’hui il faut redorer l’image du Bangladesh. D’ailleurs sur nos étiquettes, nous mentionnons ‘Proudly made in Bangladesh’’.

Est-ce que ‘Produit au Bangladesh’ et ‘durable’ sont 2 notions compatibles ?

Nous avons posé la question à Bruno Van Sieleghem, notre  Mr Sustainability:
‘Absolument : le Bangladesh ne mérite pas la réputation qu’on lui fait.
Il y a plusieurs raisons qui nous ont amenés à collaborer dès 2012 avec des usines au Bangladesh : la grande compétence de leurs ouvriers (on peut les qualifier d’experts), la modernité de leurs infrastructures de production, leur proximité avec les sources d’approvisionnement en coton, et la compétitivité de leur coût de fabrication.

Bien entendu, la catastrophe du Rana Plaza en 2013 a souligné les déviances condamnables d’une certaine industrie du textile en Asie du Sud-est (et dans d’autres régions d’ailleurs). Malgré le drame humain injustifiable qui s’y est produit, cela ne nous a pas semblé être une raison pour abandonner ce pays et sa population à leur sort. L’industrie textile au Bangladesh permet à 4 millions de personnes de vivre, dont beaucoup de jeunes femmes qui peuvent ainsi accéder à une forme d’indépendance financière.

Stanley/Stella est très exigeante dans son ‘sourcing’ : nous ne sélectionnons que des usines qui sont conformes aux standards de l’OMT (Organisation Mondiale du Travail), et qui s’engagent sur la voie d’un processus d’amélioration continue des conditions de travail de leurs collaborateurs. C’est grâce à la présence durable de marques partageant nos valeurs que le Bangladesh accédera à l’honorabilité qu’il mérite, même si le chemin à parcourir reste long’. 



Chargement en cours
Chargement en cours