Covid-19 update: more info here

Stanley/Stella s'engage à maintenir ses commandes au Bangladesh pendant la crise COVID-19

lundi 6 avril 2020

Info Flash

Nous nous sommes engagés à honorer toutes les commandes ouvertes avec nos cinq usines partenaires au Bangladesh pendant la crise COVID-19.
Alors que beaucoup d'industries de la mode semblent annuler des commandes*, laissant les usines et les travailleurs du vêtement locaux dans une position très précaire, chez Stanley/Stella, nous restons pleinement engagés envers le Bangladesh et ses habitants, comme cela a toujours été le cas depuis notre création en 2011.

Le monde entier vit un moment difficile. C'est un signal d'alarme, pour tout le monde… Chez Stanley/Stella, nous avons essayé de déterminer ce que nous pouvons faire, ce que nous devons faire, pour aider. Si les choses vont si mal dans les pays occidentaux, que va-t-il se passer lorsque cela touchera les pays en développement ? Quand cela frappera notre cher Bangladesh ? Que pouvons-nous faire pour les soutenir à distance ?

Notre siège social est à Bruxelles, mais toute notre production se fait dans nos cinq usines partenaires au Bangladesh. Nous travaillons avec ces usines depuis des années, non seulement pour produire nos collections, mais aussi pour améliorer les conditions de travail de l'industrie de l'habillement. Nous établissons des conditions de travail sûres et un salaire équitable.

De plus, notre propre équipe de 22 personnes à Dhaka passe chaque jour dans ces usines, aux côtés de centaines de travailleurs locaux de l'habillement. Ils sont au cœur de notre entreprise et nous les considérons comme nos collègues, nos amis.

Cependant, les usines au Bangladesh sont fermées. Les commandes sont annulées par de nombreux acteurs de l'industrie de la mode. Les factures restent impayées alors que les usines ont déjà acheté des tissus et des teintures. Et par conséquent, la viabilité des usines et la subsistance des 4 millions de personnes qui travaillent dans l'industrie de l'habillement au Bangladesh sont en jeu.

L'Association des fabricants et exportateurs de vêtements du Bangladesh (BGMEA) a lancé un appel urgent pour exhorter les acheteurs internationaux de vêtements à se manifester pour soutenir le Bangladesh pendant cette période désastreuse, soulignant que l'annulation et le non-paiement des commandes par les acheteurs ont touché plus de 1000 usines, coûtant plus de 3 milliards de dollars et affectant plus de 2 millions de travailleurs du textile du pays.

Depuis le début, Stanley/Stella s’est engagé envers Bangladesh et son peuple et n’a aucune intention de partir. Nous avons la ferme intention de les aider à se remettre sur pied une fois la crise passée. Nous n'avons pas annulé et n'annulerons aucune commande ouverte à nos usines partenaires au Bangladesh et continuerons à travailler dur pour améliorer les conditions de travail et assurer une rémunération équitable.

Nous sommes fiers de faire partie des nombreuses marques qui tentent de se comporter de manière responsable et respectueuse en cette période difficile. Nous pensons que c'est la bonne chose à faire, la chose éthique à faire. 
  
Soyez prudents. Soyez responsable. Soyez unis. 
Ensemble, nous nous en sortirons.
 
 

Jean Chabert
Directeur général, Stanley/Stella 



*https://www.theguardian.com/global-development/2020/apr/02/fashion-brands-cancellations-of-24bn-orders-catastrophic-for-bangladesh; https://www.fashionrevolution.org/the-impact-of-covid-19-on-the-people-who-make-our-clothes/;
https://time.com/5812406/bangladesh-garment-manufacturing-coronavirus-losses/
Chargement en cours
Chargement en cours